Les migrants : Qui est pour, qui est contre(*) … L’impasse totale

TÉMOIGNAGE d’une habitante vivant au dessus du campement des migrants

Le Collectif Tombouctou est apolitique et conçoit que les choses doivent être regardées et appréciées à leur juste valeur.

Nous sommes témoins en direct , de personnes pendant des mois, notamment la période hivernale vivant dans des conditions extrêmes, sans sanitaires, sans eau, sans manger.
Le Collectif a été l’un des premiers a alerté après un élan de solidarité en décembre sur les conditions sanitaires déplorables. Des toilettes ont été installées à la suite de cela, qui débordaient avec des rivières permanentes d’urines, avec des amoncellements d’ordures….
Nous avons entendu ces migrants jouer au foot jusqu’à minuit pour se réchauffer….nous avons vu aussi se détériorer la situation :
– petit trafic,
– mélange avec des vendeurs à la sauvette pas très nets,
– voyou se mêlant au groupe avec bousculades et débordement
– vol à l’arraché avec arrêt d’automobilistes
– désolation totale sur le secteur pour les migrants et les habitants ….
-odeurs pestilentielles sur 500 mètres à la ronde; impossible de passer sur les trottoirs environnants
-détresse humaine, chaos

Je ne souhaite à personne d’avoir vécu avec ces migrants cette situation en direct pendant 8 mois… Je n’en dormais plus de voir tant de misère humaine avec des enfants…
Alors, je ne peux pas parler d’évacuation, ni d’expulsion….
Je crois à la République : Liberté, Egalité, Fraternité….
Je conçois que les choses n’aient pas été faites à la hauteur de nos ambitions démocratiques et idéologiques… Mais la République ne s’est pas faite en un jour.

Une chose est sûre , sur un territoire fragile , « terrain de croisement de populations en détresse » , une prudence est à garder face à nos jeunes en devenir sur les appréhensions des pouvoirs de l’Etat, de ses limites et de ses faiblesses.

Allons au delà des effets d’émeutes et d’images en boucle , pour ne pas faire de notre territoire, le lieu d’ un embrasement général.

Il est urgent et nécessaire de mesurer notre responsabilité et notre engagement dans les enjeux politiques, sociaux, culturels, environnementaux , économiques et culturels de notre territoire.

Au total, notre solidarité avec les migrants repose sur deux choses.

D’une part sur notre humanisme à dépasser les clivages et d’autre part sur notre sagacité à constituer des forces de réflexions afin de faire changer les choses

(*) « je ne veux pas être pour ou contre les migrants  » : cette réflexion vient d’un interlocuteur avec  qui j’avais une réflexion d’ordre général.

Quel posture pour les habitants?

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *